AAA

Créations poétiques au XX° siècle

Visuelles, sonores, actions..
mardi 8 novembre 2005
par  Rédacteur 24

Public concerné :

Du collège aux classes
préparatoires, avec des objectifs et des démarches différents
et avec une aide substantielle du professeur. A envisager en CDI
d’IUFM.

En français, il correspond bien
à l’étude de la poésie en classe de Première des
séries générales et technologiques. Rien n’empêche de
l’utiliser tout au long du secondaire avec des objectifs ciblés.
Utilisable aussi en arts plastiques et histoire des arts.

Commentaire descriptif
d’Adapt :

Ce CD-ROM retrace l’aventure de
la création poétique au cours du XX° siècle. Riche sans être
touffu, il permet à l’amateur éclairé, au spécialiste, au
professeur, d’avoir sous la main des documents souvent
exceptionnels que l’on a du mal à rassembler ordinairement.
<font
size="3" face="Arial">Il donne un descriptif original des
origines de chaque mouvement. face="ArialMT">Il peut donc être intégré dans des séquences
ciblées d’apprentissage pendant tout l’enseignement secondaire
(de la Sixième à la Terminale), à condition que le professeur
prenne en charge d’aider les élèves à assimiler les enjeux de
cette aventure artistique : plus les élèves sont jeunes,
plus ce guidage devra être important, et ce n’est qu’en post-bac
(C.P.G.E. par exemple, et en particulier en option Histoire des
arts) que l’on pourrait envisager raisonnablement le travail en
autonomie. Pourtant, c’est un produit véritablement multimédia,
englobant des textes, des fichiers audio et des images, fixes et
animées, et tous ces supports se répondent.

On trouve ainsi, par l’entrée
"Découvrir", la présentation d’une cinquantaine
d’auteurs (on ne dira plus "de poètes"...) ayant
partie liée avec l’aventure de la création, d’Apollinaire à
Akénaton en passant par Artaud, Tristan Tzara, Filippo
Marinetti, Henri Chopin, Jean-Pierre Balpe, mais ni
Saint-John-Perse, ni Philippe Jacottet, ni Yves Bonnefoy, ni
d’autres dont la forme de l’écriture poétique est probablement
considérée comme beaucoup trop traditionnelle... C’est dire que
le contenu est très orienté, parfois savant et très pointu.
D’autant qu’il faut faire l’effort de lire, de lire beaucoup, des
textes parfois arides et au contraste à l’écran parfois
insuffisant. Ce n’est qu’à partir du texte que l’on accède aux
reproductions picturales, aux enregistrements des auteurs retenus
dont chacun lit une de ses oeuvres, aux vidéos de performances,
d’installations ou de happenings.

Utilisable pour un travail
transdisciplinaire, remarquable de ce point de vue, mais
l’entrée se fait toujours par le texte, c’est-à-dire par le
français ; les autres disciplines venant en éclairage ou
en élargissement. L’exploitation des images nécessite un bon
niveau, sinon, en autonomie, le lycéen passera à côté de
l’essentiel.

Une aide appréciable est
offerte au professeur dans l’entrée "Pratiquer", sous
la forme d’une quinzaine d’activités pédagogiques (pastiche,
caviardage, poème plastique ou arithmogrammatique, mail-art, et
autres jeux sur la sonorité des lettres), chacune accompagnée
d’un pas-à-pas très détaillé et efficace, de travaux
d’élèves et des fiches correspondantes. Ces activités sont
devenues classiques. Certaines activités sont tout à fait
adaptées dès le collège. En collège, le vocabulaire pourra
paraître difficile. Un lexique aux notices particulièrement
détaillées est disponible, qui présente de manière très
poussée une quarantaine de notions-clés pour comprendre
l’évolution des courants artistiques du dadaïsme à Fluxus et
à la Beat Generation, de l’unanimisme et de l’OULIPO à
l’auditure et au slam. Mais
quel
élève a absolument besoin de connaître le lettrisme,
etc. ?
Enfin, l’entrée
"S’informer" donne accès à une bibliographie très
riche qui comprend certes des ouvrages papier (livres et revues),
des CD-ROM et des liens Internet (y compris vers le site de
quelques associations), mais aussi un agenda des manifestations
annuelles - sans oublier le fameux TANITEL.

Ce produit, austère malgré une
charte graphique dont les partis-pris esthétiques peuvent ne pas
plaire, très spécialisé, peut exaspérer l’utilisateur
individuel, qui n’est pas le public visé. il a plus facilement
sa place dans un C.D.I. que dans la bibliothèque d’un
particulier et sera utilisé sous la conduite du professeur, au
service de projets pédagogiques bien définis.

- face="Arial">Le logiciel est facile d’emploi et
d’exploitation
mais on
a noté des limitations techniques importantes comme le refus du
mode fenêtré : occupation de la totalité de l’écran,
empêchant l’accès aux commandes du poste. Les textes, au format
pdf ne peuvent être récupérés que par bidouillage. Les
images peuvent être copiés en les repérant avec un
explorateur. Mais on comprendra que rien n’est fait pour
faciliter la modification des fiches et l’exportation des
données vers d’autres applications. Qualité d’image correcte,
son excellent.

Evaluation par critères
 :

N (non, n’existe pas), 2 (limité), 3
(moyen), 4 (bien), 5 (excellent).

Critères généraux  
Apport du cédérom par rapport aux autres supports

<font
face="Arial">4

Qualité des outils de navigation et d’exploitation

<font
face="Arial">5

Richesse de l’information

<font
face="Arial">5

Recherche esthétique

<font
face="Arial">4

Intérêt de la mise en ligne (sur internet)

<font
face="Arial">3

Critères liés au souci d’exploitation dans un projet d’apprentissage  
Possibilité d’exporter des documents vers une application permettant leur adaptation

<font
face="Arial">2

Intérêt de ce multimédia pour acquérir des savoirs

<font
face="Arial">4

Intérêt de ce multimédia pour acquérir des savoir-faire

<font
face="Arial">4

Possibilité de faire d’authentiques recherches

<font
face="Arial">4

Utilité pour la sensibilisation ou la motivation

<font
face="Arial">4

Facilité d’exploitation par l’élève (libre consultation)

<font
face="Arial">3

Observations à
l’intention de l’éditeur :

- Le logiciel sans
installation peut paraître une bonne chose. Cependant, dans une
séquence en classe, il faut soit disposer de plusieurs CD soit
utiliser un réseau avec partage des ressources. Et ce choix ne
permet pas de mise à jour des liens internet.

- Manque une possibilité
d’éditer les textes et les dessins pour modification ou
utilisation partiels, directement dans le logiciel. On est
obligé de passer par des logiciels externes.

- Manque forum qui
permettrait un échange facile des expériences pédagogiques et
des séquences faites.

- Même si une version plus
récente d’Acrobat Reader se trouve déjà sur le disque
dur, le logiciel installe quand même la version incluse sur le
CD-ROM. 

- Le logiciel occupe, par
défaut et dès son lancement, la totalité de l’écran en
installant un fond noir ; si le contraste des images avec ce
fond est heureux, l’impossibilité, pour l’utilisateur moyen, de
consulter le logiciel en mode fenêtré (ce qui permettrait
l’accès aux autres commandes du poste) est un inconvénient
réel.

- On pourrait enrichir le
livret d’accompagnement (papier ou sur le CD).

- D’autres avis



- Prix indicatif : 38,00 Euros

- Version testée : CD HYBRIDE

Configuration requise

- PC : Pentium 233 MHz WIN 98,NT,XP 64 Mo
de RAM

- MAC : POWER PC 120 MHz, Mac Os 8.1 ou +


Contact

ADAPT
46 av d’Ivry
75013 Paris



Tel : +33 1 40 632 830
Fax : +33 1 40 632 815
Mél : adapt@snes.edu
SIRET : 348 625 864 000 15

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois